Les épices : bonnes en goût et pour la santé !

Réduire l’inflammation, stimuler le métabolisme, réduire les risques cardiaques… Les épices ont mille vertus. Focus sur nos stars antivieillissement !


Une pincée de ceci, une autre de cela… Savez-vous que chaque fois que vous ajoutez des épices sur vos petits plats, vous faites un geste pour votre santé ? Encore faut-il savoir quelle épice agit comment…


Le curcuma, la star !


Présent désormais dans tous les rayons des magasins bio, le curcuma s’achète surtout en grande quantité tellement ses bienfaits alimentaires sont nombreux ! Utilisé en médecine traditionnelle chinoise ou ayurvédique, le curcuma est à l’origine un rhizome séché. Ses bienfaits sont dus à son principe actif : la curcumine qui agit avant tout sur le vieillissement cellulaire et ralentirait le développement des maladies cardio-vasculaires. Enfin, ses propriétés anti-inflammatoires préviendraient différentes formes de cancer. Sans qu’aucune étude le prouve, force est de constater que les populations d’Inde – qui en consomment près de 2 g par jour – souffrent moins de cancer colorectal que dans nos contrées. De manière générale, cette épice est reconnue pour atténuer les troubles digestifs comme l’intestin irritable ou traiter les troubles gastro-intestinaux comme les ulcères d’estomac ; le curcuma inhibant la sécrétion d’acide gastrique.
 

Comment le consommer ?
Pour conserver ses vertus, il faut associer le curcuma à du poivre (noir de préférence) et un corps gras (huile). Attention, sa poudre perd vite son arôme. Ajoutez-le sans modération dans vos tartes de légumes, vos tajines… Vous pouvez aussi colorer vos glaces faites maison avec le curcuma ou l’utiliser dans le riz et les pommes de terre comme en Inde. À La Réunion, le curcuma remplace le safran et aromatise un grand nombre de sauces.
 

Le gingembre, un aphrodisiaque avant tout protecteur


La réputation du gingembre ? Un aphrodisiaque puissant. Ses effets sur la santé ? C’est un excellent antioxydant aux propriétés inflammatoires. Il protège également la muqueuse gastrique et atténue les nausées chez la femme enceinte. Il s’avère aussi efficace contre les maux de tête. En plus, le gingembre, riche en minéraux, contribue à l’apport en nutriments essentiels.
 

Comment le consommer ?
Frais, séché, cru ou cuit… Quelle que soit sa forme, le gingembre conserve toutes ses vertus. Mais frais, ses bienfaits antioxydants seront exaltés. Ajoutez ail et oignon, et vous avez un plat aux effets antivieillissement décuplés. Le gingembre relève les sushis et les makis, mais s’intègre aussi à des recettes plus conventionnelles. Sa saveur piquante apporte une délicieuse note exotique. Vous pouvez aussi le consommer en infusion glacée à mélanger avec de l’eau minérale et un jus de fruits : un vrai concentré tonique !
 

La cannelle, antidiabétique


Un arôme incomparable, une forme proche de petits tubes : voici la cannelle de Ceylan (à préférer à celle de Chine). Cette épice est l’une des rares à être aussi riche en fibres alimentaires. Elle atténue les vomissements, les ballonnements et les flatulences. Connue pour ses vertus antioxydantes, la cannelle renfermerait également des composés permettant de lutter contre le diabète de type 2 : c’est en tout une alliée de poids dans le métabolisme du sucre. Il faudra néanmoins en consommer de 1 à 6 g pendant quarante jours. Enfin, cette épice réchauffe le corps en activant la circulation sanguine.
 

Comment la consommer ?
La cannelle fait le bonheur des amateurs de tartes aux pommes et de compotes. C’est aussi l’épice de prédilection pour les pains d’épices ou le vin chaud ! D’ailleurs, l’hiver, pensez à saupoudrer votre thé ou votre tisane de cannelle ou à épicer vos plats de fêtes : la cannelle réchauffera vos doigts et vos orteils. Sa place est aussi dans les tajines ou les currys…
 

Clous de girofle, paprika, poivre, anis, piment… De couleurs et de formes variées, les épices soulagent vos bobos sans y penser. Vite, on s’y met !